top of page
Rechercher

Les accras de morue : mets traditionnels de la cuisine Antillaise


Mise en bouche traditionnelle de la cuisine Antillaise et de la cuisine Guyanaise, il est impossible de passer à côté des accras !

Légers, moelleux, croustillants et légèrement pimentés, ils ajoutent une touche de convivialité aux repas de famille et aux soirées entre amis.

Les accras font partie intégrante de notre culture culinaire… mais connaissons-nous réellement son histoire ?


Aux origines des accras


Le mot “accras” vient originellement de “àkàrà”, un mot en Yoruba, une des nombreuses langues parlées en Afrique de l'Ouest, et notamment au Nigéria.

Il peut se traduire littéralement par «boule de feu», ou «boulette chauffée».


A l’origine, les accras étaient donc des beignets préparés à base de cornille, aussi connue sous le nom de pois à vache. Ils étaient ensuite frits dans l’huile et servis au petit déjeuner.


Puis, au fil du temps, l’accra s’est diffusé dans le monde entier : dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, en Inde, mais aussi de l’autre côté de l’Atlantique, comme au Brésil, ou dans les Caraïbes.

Ainsi, on peut trouver de nombreuses variantes : à la Barbade (accras de Giraumon), à Cuba (préparé avec une base de haricots rouges), mais aussi en Guadeloupe ou en Martinique, avec les indétrônables accras de morue.



Les accras de morue, l’incontournable de la cuisine Antillaise.


Il est dit que l’idée de rajouter du poisson dans les accras viendrait de pêcheurs Guadeloupéens, soucieux de conserver les prises qu’ils ne pouvaient pas manger tout de suite.


Alors, ils décidèrent de faire des accras de poisson séché et salé, et de les frire dans l’huile végétale.


Les accras de morue étaient nés !





La recette de French K’ pour des accras toujours réussis !


Ingrédients :

  • 200 g de morue séchée (à remplacer par 200 g de giraumon et 2 carottes pour les végétariens !)

  • 200 g de farine

  • 1 cuillère à café de levure chimique ou bicarbonate de soude

  • 1 oignon jaune et 2 gousses d'ail

  • 4 branches de persil

  • 4 branches de cives

  • 1 piment végétarien & 1 ou ½ piment fort selon vos goûts.

  • 25 cl d'eau environ ou de l’eau gazeuse pour un aspect encore plus moelleux

  • 1 cuillère à café de thym

  • sel et poivre

Préparation :

  1. Dessaler la morue sous un filet d’eau froide puis l’émietter en retirant les éventuelles arêtes et la peau. Pour la version végétarienne, râper le giraumon et les carottes, à la main ou à l’aide d’un robot.

  2. Dans un saladier, mélanger la farine, la levure (ou le bicarbonate de soude) et l’eau. La pâte doit avoir une consistance ni trop épaisse, ni trop liquide.

  3. Hacher très finement l’oignon, les cives, le persil, l’ail et les piments.

  4. Incorporer la morue (ou les légumes) et les épices à la pâte.

  5. Laisser reposer idéalement 2 heures au frais, pour que la pâte ait encore plus de goût.

Cuisson :

  1. Faire chauffer un bain d'huile bien chaud.

  2. Former les accras à l’aide de deux cuillères, pour former des petites boules de pâte.

  3. Faire frire jusqu’à ce que les accras soient dorés (environ 4 minutes) et égoutter sur du papier absorbant.

  4. Dégustez !

Vous êtes gourmands mais impatients ? Pas de panique !


Chez French K, nous proposons nos traditionnels accras de morue, à déguster sur place ou à emporter… !


Rendez-vous dans nos restaurants

French K’ ou sur notre site internet pour passer commande : www.french-k.com.


À bientôt !

54 vues0 commentaire

Comments


bottom of page